Shahin Gharakhanian : «la biotech française est très présente à Boston»